Aloes Biotic, Aloe vera et ferments Agrandir l'image

SALVIA

Aloes Biotic, Aloe vera et ferments

Neuf

Renforcer et prendre soin de son écosystème digestif En savoir +

Agit sur : Défenses Naturelles & Digestion.

Plus de détails

22,74 €

Vous aimerez aussi...

Produits additionnels



En savoir plus

Aloes Biotic, Aloe vera et ferments

Aloes Biotic est un complexe unique de 6 souches de ferments (concentrée à un milliard chacune) associées à l'aloe vera et la glutamine, c'est un des produits les plus complets pour l'intestin et l'organisme en général.

L’Aloe vera ou sabila est une plante appartenant à la famille des Asphodelaceae, native d’Afrique du Nord. Elle exige beaucoup de soleil, de chaleur et de sécheresse, un environnement offert au Sud des îles des Canaries, idéal pour sa culture.

L'aloe a été utilisée pendant des siècles pour ses propriétés hydratantes, nutritives et cicatrisantes extraordinaires. Il y a plus de 5000 ans, l'aloé vera était utilisée par les égyptiens pour se soigner.

Cependant, nous avons dû attendre 1935 pour trouver la première étude scientifique, sur le pouvoir guérissant de l’Aloe vera, qui a été menée par les Docteurs E. et C. Collins.

En 1959, l’Agence Américaine des Produits Alimentaires et Médicamenteux (FDA - Food and Drug Administration) a reconnu que les produits contenant de l’Aloe vera aider à la régénération de la peau. Ce fut la plus grande découverte pour le lancement des produits à base d’Aloe vera. Par conséquent, depuis les années 70, le marché de l’Aloe vera n’a cessé de croître.

Plusieurs études prouvent aujoud'hui la grande efficacité de l'aloé vera (1) (2) (3) (4) (5) (6) 17) (8) (9) 

Probiotiques :  Les recherches concernant le système digestif ont trouvé un large écho auprès du public. Cet organe complexe a, en effet, bien d’autres fonctions que celle d’assimiler les aliments. Le système nerveux entérique abrite en effet le microbiote — 100.000 milliards de bactéries non pathogènes dont l’ensemble des génomes additionnés compte 150 fois plus de gènes que le génome humain. Un grand nombre d’études (10) (11) (12) (13) (14) (15) (16) (17) (18) (19) (20) (21) montre qu’un déséquilibre de la composition de la flore intestinale peut participer à l’apparition ou à la diffusion de maladies digestives mais aussi systémiques — cancer, Parkinson, diabète de type II— et jouer un rôle dans l’anorexie et l’obésité (lire Sciences et Avenir n° 815, janvier 2015). Découvrir des moyens de maintenir ou réparer cet équilibre est donc devenu un objectif majeur. Une quête dans laquelle les probiotiques, ces compléments alimentaires à base de micro-organismes vivants supposés bénéfiques à l’organisme, font figure de candidats idéaux. Avec un emballement parfois regrettable. "Les probiotiques pâtissent des erreurs commises par l’industrie alimentaire qui, à la fin des années 2000, a noyé le consommateur de publicités sur des produits laitiers avec des “allégations santé” [...] qui, ne s’appuyant pas sur des études scientifiques de bon niveau, ont depuis disparu de nos publicités", écrit ainsi la professeure en nutrition Francisca Joly Gomez (22). Ces derniers n’en restent pas moins prometteurs.

Environ 60 % de notre système immunitaire est localisé au niveau intestinal où il agit sur la physiologie des cellules locales en renforçant leur rôle de barrière vis-à-vis de certains pathogènes, mais aussi plus largement sur la physiologie de l’ensemble de l’organisme. De nombreux axes de recherche étudient donc l’impact possible du microbiote sur l’immunité, notamment dans l’allergie mais aussi l’asthme, le diabète, l’obésité, le cancer ou encore la maladie de Parkinson. Selon l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses), "ingérer des microorganismes à activité probiotique n’est pas sans effet pour le système immunitaire : chez l’homme sain et pour de nombreuses souches, la plupart des études [...] montrent un effet immunomodulateur". Mais pour l’heure, toujours selon l’Anses, "la relation entre un effet biologique sur l’immunité et un effet santé reste à démontrer aussi bien chez le sujet sain que dans les conditions pathologiques" (23).

BIBLIOGRAPHIE :

(1) Probeta con jugo de Aloe vera Hepatotherapeutic Effect of Aloe Vera in Alcohol-induced Hepatic Damage. W.A. Saka, R.E. Akhigbe, O.S. Ishola, et al. 2011.

(2) Evaluation of the Nutritional and Metabolic Effects of Aloe vera. Meika Foster, Duncan Hunter, and Samir Samman. CRC Press; 2011.

(3) An in vivo and in vitro investigation of the effect of Aloe vera gel ethanolic extract using animal model with diabetic foot ulcer. Mohan Daburkar, Vikram Lohar, Arvind Singh Rathore et al. J Pharm Bioallied Sci. 2014 Jul-Sep;

(4) El gel de aloe vera: estructura, composición química, procesamiento, actividad biológica e importancia en la industria farmacéutica y alimentaria. R.N. Domínguez-Fernández, I. Arzate-Vázquez, J. J. Chanona-Pérez et al.

(5) Aloe vera as a Functional Ingredient in Foods. Elena Rodríguez Rodríguez, Jacinto Darias Martín, Carlos Díaz Romero. 2010.

(6) Effect of aloe cream for healing burn wounds in rats. Hosseinimehr SJ, Khorasani G, Azadbakht M, Zamani P, Ghasemi M, Ahmadi A. 2010.

(7) Effects of Aloe vera Cream on Posthemorrhoidectomy Pain and Wound Healing: Results of a Randomized, Blind, Placebo-Control Study. Fariborz Eshghi, Seyed Jalal Hosseinimehr, Nasrin Rahmani et al.

(8) Two-Year Study Monitoring Several Physical and Chemical Properties of Field-Grown Aloe barbadensis Miller Leaves. Yin-Tung Wang, Kimberly J. Strong. 1995.

(9) Estimation of Tolerable Upper Intake Level (UL) of Active Aloe. Seung Jun Kwack, Kyu Bong Kim, Byung Mu Lee. 2009.

(10) Pedone C.A. et al., The effect of supplementation with milk fermented by lactobacillus casei on acute diarrhea in children attending day care centres, IJCP, 1999, 53, 179-184.

(11) Salminen S. et al., Clinical applications of probiotic bacteria, Int. Dairy J., 1998, 8, 563-572.

(12) Salminen S. et al., Functional Food science and gastrointestinal physiology and function, Br. J. Nutr., 1998, 80, 563-572.

(13) Szajewska H. et al., Probiotics in the treatment and prevention of acute infectious diarrhea in infants and children: a systematic review of published randomized double-blind placebo-controlled trials, J. Pediatr. Gastroenterol. Nutr., 2001, 33 (suppl4):S17-S25.

(14) Hickson M. et al., Use of probiotic Lactobacillus preparation to prevent diarrhoea associated with antibiotics: randomised double blind placebo controlled trial, BMJ, doi:10.1136/bmj.39231.599815.55 (published June 2007).

(15) Hamilton-Miller J.M., The role of probiotics in the treatment of Helicobacter pylori infection, Int. J. Antimicrob. Agents, 2003 Oct, 22(4): 360-6.

(16) Gill H.S. et al., Dietary probiotics enhance natural killer cell activity in elderly: an investigation of age-related immunologic changes, J. Clin. Immunol., 2001, 21: 264-271.

(17) Ying-H. Sheih et al., Systemic immunity-enhancing effects in healthy subject following dietary consumption of the lactic acid bacterium Lactobacillus rhamnosus HN001, Journal of the American College of Nutrition, 2001, vol. 20(2): 149-156.

(18) Link Amster H. et al., Modulation of a specific humoral response and changes intestinal flora mediated through fermented milk intake, FEMS Immunol. Med. Microbiol., 1994, 10, 55-63.

(19) Yoon H. et al., New insights in the validation of systemic biomarkers for the evaluation of the immunoregulatory properties of milk fermented with yogurt culture and Lactobacillus casei (Actimel): a prospective trial, Int. J. Immunotherapy, 1999, XV, 79-89.

(20) Abrahamsson T.R. et al., Probiotics in prevention of IgE-associated eczema: a double blind, randomized, placebo-controlled trial, Journal of Allergy and Clinical Immunology, 2007, vol. 119(5); 1174-1180.

(21) Isolauri E., Dietary modification of atopic disease: use of probiotics in the prevention of atopic dermatitis, Curr. Allergy Asthma Rep., 2004 Jul, 4(4): 270-5. 

(22) L’Intestin notre deuxième cerveau, Francisca Joly Gomez, éditions Marabout, 2014.

(23) Effets des probiotiques et prébiotiques sur la flore et l’immunité de l’homme adulte, Jean-Christophe Boclé, rapport de l’Anses, février 2005.

Fiche technique

Effet principalEquilibre Physiologique
Agit surLes voies gastro intestinales
CompositionPour 2 gélules (500 mg), dose journalière maximale.Fructooligosaccharides : 270 mg.Glutamine : 120 mg.Aloe vera extrait bio : 10,5 mg.Ferments lactiques : lactobacillus plantarum : 30 mg, lactobacillus rhamnosus : 30 mg, lactobacillus acidophillus : 13 mg, saccharomyces boulardii : 10 mg, lactobacillus casei : 10 mg, bifidobacterium longum : 8 mg.Allergènes : Lait
ConditionnementBoîte de 60 gélules de 250 mg
Aloes Biotic, Aloe vera et ferments

Le conseil Nutralya

Conseil d’utilisation

2 gélules par jour, à avaler avec un grand verre d'eau à distance des repas


Ne pas dépasser la dose journalière indiquée, ne peut remplacer une alimentation variée, équilibrée et un mode de vie sain, tenir hors de la portée des jeunes enfants.

Ils ont aimé

Produit ajouté à mon panier

Quantité :
Total :
Poursuivre mes achats Passer ma commande

En association avec ce produit, Nutralya vous propose des séances de coaching personnalisées selon votre objectif.

Coaching Professionnel