Liste de produits par fabricant SND LBS

L'efficacité de la plante fraîche !

Ces préparations de plantes fraîches sont réalisées par SND Nature, la marque de Robert Masson, grâce à un procédé breveté, original, de stabilisation par le froid, dans un délai record de 24 heures maximum après récolte, permettant ainsi de préserver l'intégralité des constituants de la plante fraîche tels qu'ils se trouvaient à l'état natif, tout en respectant les fonctions enzymatiques de la cellule végétale. Enfin, pour une récolte optimale, toutes les plantes fraîches utilisées sont cultivées en France par des agriculteurs détenant le label BIO ou ECOVERT.


Article réalisé par Nutralya, été 2019 :


Mardi 2 juillet 2019, alors qu’un air caniculaire planait sur la France, un grand nom de la naturopathie, Robert Masson, quittait ce monde. Il avait 87 ans, dont plus de 60 consacrées à la naturopathie.


Robert Masson est le fondateur du Centre Européen de Naturopathie Appliquée. En 1990 il reçoit le Prix International de l’Académie Diplomatique de la Paix au Mérite des Médecines Naturelles. Il enseigne à la Faculté de Médecine Paris XIII, département Naturothérapie, le Réglage Alimentaire Individualisé ou » Eutynotrophie » dont il est le créateur. Personnage souvent décrit comme « atypique » par ses prises de position très étayées, sans ambiguïté et ses talents de pamphlétaire. Surnommé par les journalistes le « fer de lance de la naturopathie », ses multiples entrevues à la radio, à la télévision, ses conférences et ses ouvrages font de lui une référence incontournable dans l’univers de la Naturopathie et auprès du grand public.


Le destin de Robert Masson avec la médecine naturelle commence dès l’âge de 15 ans, alors qu’une grave insuffisance cardiaque engage son pronostic vital. Il décide alors de se battre, résolu à comprendre la maladie pour en éradiquer les causes. Il étudie des ouvrages sur la physiologie, les plantes, l’homéopathie et la nutrition. Il fréquente les pionniers de l’hygiène de vie qui illustrent si bien l’esprit naturopathique des années 50 et 60, comme Louis Clair, Raymond Dextreit, Grégoire Jauvais, Raymond Lautié, André Passebecq, Marcel Rouet ou André Roux. Mais c’est avec Pierre-Valentin Marchesseau (1911-1994), biologiste, diplômé en philosophie, professeur d’éducation physique, qu’il définit un cadre méthodologique et une synthèse des connaissances pour mettre en pratique les médecines naturelles. Il est son brillant élève pour devenir son bras droit, à l’Institut d’Hygiène Naturelle de la rue d’Enghien, à Paris.


Le terme de naturopathie vient du latin « natura » qui signifie nature et du grec pathos qui désigne le ressenti, l’émotion. La naturopathie signifie donc guérir dans le sens où le veut la nature ou guérir en suivant les règles de la nature.


La naturopathie fait référence à Hippocrate (460 – 370 avant J.-C.), médecin grec qui a créé l’école de Cos, l’une des premières grandes écoles de médecine connue.
Hippocrate est à l’origine de « la théorie des humeurs » qui est l’étude de l’importance et de l’altération des liquides du corps et la faculté de l’autoguérison du corps par la force vitale.
La médecine hippocratique est basée sur plusieurs principes de santé :


Le causalisme : approche qui vise à chercher la cause du dérèglement organique provoquant le symptôme et pas seulement à soulager ledit symptôme.


Le vitalisme : philosophie qui conçoit que l’énergie vitale, c’est-à-dire l’« intelligence biologique » du corps de nature immatérielle, gère la matière et le corps pour permettre à ce dernier de se rééquilibrer spontanément et de s’autoguérir.


L’humorisme : science des humeurs, c'est-à-dire des liquides composant notre corps : liquide intra-cellulaire, liquide extra-cellulaire, lymphe et sang. Le corps humain est composé de 70 % de liquides. Tous les organes du corps relèvent de l'activité des humeurs. Une circulation fluide de ces liquides est synonyme de santé. A l'inverse, si ces liquides sont stagnants, les cellules ne sont plus correctement nourries, les toxines s'accumulent dans le corps ce qui fait le lit de pathologies.


L’hygiénisme : une hygiène de vie favorable basée sur les techniques naturelles de santé permet de créer les conditions d’autoguérison de l’organisme.


La naturopathie trouve donc son origine dans la Grèce antique tout comme la médecine classique qui, elle, relève de l’école de Cnide et se caractérise par le diagnostic local et la thérapeutique symptomatique. C'est de l'école de Cnide que découle la médecine allopathique moderne.


Le mouvement hygiéniste est né au début du XIX ème siècle aux États-Unis. L’origine américaine du terme naturopathie est nature’s path, mot créé par John H. SCHEEL en 1895, pour désigner la voie de la nature ; cela signifie que chacun peut préserver sa santé en respectant le chemin (path) que nous indique la nature.
Ce terme sera repris par Benedict LUST (1872-1945), un allemand qui crée en 1902 l’American School of Naturopathy à New York. Par la suite, il crée l’American Naturopathic Association en 1919 qui regroupe les naturopathes formés jusqu’alors. Y sont enseignées l’hydrothérapie, l’hypnose, l’herboristerie, la nutrition, la physiologie, la psychologie et bien d’autres techniques thérapeutiques


Dès 1820, les principes de base étaient posés par les pionniers, les Docteurs Isaac Jennings, Sylvester Graham, Russel Trall, George H. Taylor. De nombreux praticiens poursuivent le mouvement, ainsi que des théoriciens. L'un des plus influents est le Docteur Tilden, auteur de l’étude Toxémie et désintoxication.
Cette médecine non violente a été représentée également dans le passé par les l’américain Trall, les Allemands Schrott et Kneipp ainsi que le grand Khune qui jeta les bases de l’unité morbide, les Français Durville, Rouhet, Carton et tant d’autres.


La Naturopathie ne prétend pas se substituer à l’allopathie, mais elle est nécessaire dans les maladies chroniques. Selon Robert Masson, la médecine d’urgence fait des merveilles et si elle n’existait pas, il faudrait l’inventer. Quoique non reconnues en France, l’hygiène et les médecines naturelles sont regardées favorablement par les allopathes et les homéopathes sincères. Et pour cause, La Naturopathie est avant tout une hygiène, un mode de vie et d’alimentation corrects, seuls moyens de maintenir la santé de l’homme sain et de restaurer celle du malade chronique.


Il existe un triangle médical dans lequel toutes les méthodes se complètent harmonieusement :
• L’allopathie, médecine d’urgence irremplaçable.
• L’Homéopathie, médecine non-toxique, aux micro-doses régulatrices des dysfonctionnements.
• La Naturopathie, médecine des profondeurs, restauratrice de la santé par la suppression des causes (étiologies) des maladies.


La Naturopathie est une hygiène et une médecine naturelle qui considère l’être humain comme partie intégrante de l’univers et dépendant de cet univers.
Le respect et l’observance par l’homme des facteurs naturels lui apportent la santé. L’irrespect et l’inobservance des facteurs naturels se soldent par la maladie.
Ces facteurs naturels sont essentiellement, mais non exclusivement l’alimentation naturelle, équilibrée, digeste, individualisée, l’exercice physique dans la nature, le sommeil et la sérénité.
Ces quatre paramètres sont les piliers de la véritable santé naturelle.
Lorsque ces quatre paramètres sont intégralement respectés, la santé est quasi inaltérable et la longévité humaine atteint son optimum.


Selon Robert Masson, la naturopathie résulte d’une écoute attentive sur le mode de vie et répond à des conseils personnalisés assortis de thérapies naturelles sélectionnées en fonction du psychisme et de l’organisme de l’individu. Ces conseils sont brillamment enseignés par son école CENA, orchestrée aujourd’hui par Sandrine Navarrete-Masson qui lui a toujours fait preuve de son soutien et qui perpétue la mémoire de son travail.


Robert Masson se caractérise par son sens aigu de la critique et sans concession des excès de l’hygiénisme et le dangereux fondamentaliste qui anime hélas les plus fanatiques des thérapeutes. Il dénonce dans ses livres « Folie et sagesse des médecines naturelles », « La naturopathie foudroyée », « Les nouveaux dogmes en nutrition » ou encore « Les vrais compléments alimentaires » notamment les dangers du crudivorisme, du végétarisme, du grignotage, des dissociations alimentaires ou des cures de citron !


Derrière ce masque d’insoumis, Robert Masson savait aussi émouvoir par l’empathie de son grand cœur, sa sensibilité de poète et sa vie amoureuse, l’essence de sa vie.


Ces propos ont été recueillis grâce à la complicité de Claudine Tavelet avec qui Robert Masson créa sa propre gamme de compléments alimentaires « SND NATURE », fondée en 2006. Claudine est une mine d’or d’informations, elle est en quelque sorte la mémoire de Robert Masson en termes de connaissances, acquises en assistant à la plupart de ses cours avec son compagnon, Gilles Baillard.


Claudine Tavelet débute son activité avec Henri et Jean-Pierre Geffroy, qui comptent parmi les premiers concepteurs de compléments alimentaires, fils d’Henri-Charles Geffroy, fondateur des magasins « La vie Claire », avant que ceux-ci soient vendus à Bernard Tapis. A l’époque, Claudine recherchait les matières premières de formulations dictées par l’étroite collaboration de Jean-Pierre Geoffroy, sa femme Lucette et le cahier des charges de Robert Masson. Ils furent à l’origine de l’élaboration de compléments alimentaires contenant de la dolomie, de la silice et des anti-radicalaires. Le fruit de leur travaille s’appelait Osfor, Dolimag, Ovineuf, Organosilice…


En 1995, alors que Jean-Pierre et Lucette décide de vendre le laboratoire Alvie, Claudine et Robert poursuivent leur collaboration. Très vite, ils produisent une gamme utilisant le totum des matières premières naturelles afin d’assurer une totale bio-disponibilité et donc une grande assimilation par l’organisme. Pas de nutriments dissociés, une production maitrisée, séchées naturellement au soleil lorsque c’est nécessaire, respectant la saisonnalité des récoltes.


Robert Masson fait appel aux forces de la nature détenues par les plantes, les coquilles et la chair d’huitre, la membrane coquillère d’œufs, les champignons, les moules aux orles verts…La gamme SND Nature est d’une telle performance que Nutralya® a sélectionné l’intégralité de ses compositions : Fortior, Calcior, Silicior, Deflamor, Vitalor, Feminor, Cartilor,… Suivant de près l’actualité de la marque, les nouveautés sont instantanément intégrées parmi nos propositions.


Claudine Tavelet, particulièrement affectée par la disparition de Robert Masson, nous décrit un homme attachant, toujours disponible pour le bien-être des individus, passionné au point de se nourrir de lectures quotidiennes pour ne jamais cesser d’apprendre. Claudine nous assure la continuité de la marque SND Nature. Beaucoup de formules pensées et élaborées par le grand maître n’ont pas encore été produites, elles le seront dans les mois et les années à venir, pour notre plus grand bien-être.


Robert, je te remercie pour la qualité de ton enseignement, pour ton charisme, ton intelligence face à l’absurdité humaine, ta disponibilité et ta vitalité. J’admire cette passion pour la Nature qui a mis en scène ton parcours de vie. Tu es la preuve de notre créativité possible et du bonheur qu’elle peut nous apporter. Te rendre hommage me fait honneur. Tu as illuminé ce monde par la finesse de ta perception. Je regarde maintenant le ciel et découvre une nouvelle étoile parmi l’univers. Marilyne Debras

Détails
Résultats 1 - 12 sur 12.
Résultats 1 - 12 sur 12.

Produit ajouté à mon panier

Quantité :
Total :
Poursuivre mes achats Passer ma commande

En association avec ce produit, Nutralya vous propose des séances de coaching personnalisées selon votre objectif.

Coaching Professionnel